Petite bibliothèque nihiliste

VeilleFille.jpg

Vieille Fille. Notes intimes

Recueil éponyme

Vieille Fille, notes intimes assemble les fragments de vie d’une incurable romantique rongée par le cynisme, à travers sa recherche de l’amour avec un grand A. Ses pensées révèlent une intimité désolée aux accents poétiques, une identité torpillée par le regard des autres. L’acharnement et les échecs récurrents exposés transforment un légitime désir d’être aimée en un exercice malaisant. On en termine la lecture en se disant coudonc, ça doit vraiment être elle le problème.

Parution : avril 2020
ISBN : 978-2-924039-32-8

Acheter sur Le Pressier

Pensées pour jours ouvrables

Bureau beige

Si les livres de croissance personnelle présentent une vision du monde teintée de rose, Pensées pour jours ouvrables en offre une des plus beiges. Quoi qu’en dise votre coach de vie, le travail de bureau, c’est terne. La couleur du mobilier, la violence subtile des rapports hiérarchiques, la lourdeur administrative, l’absence de reconnaissance, l’absurdité des règles et leurs incohérences: tout semble avoir été mis en place pour démotiver les nouveaux venus qui, fraîchement diplômés, ne se doutent pas de l’abîme dans lequel ils s’apprêtent à plonger. Pensées pour jours ouvrables s’attaque au discours managérial avec ses propres armes : le parti pris et la mauvaise foi. Ce recueil s’adresse à quiconque s’est déjà surpris à penser en réunion: coudonc... j’suis-tu en train de rater ma vie?

Parution : juin 2017
ISBN : 978-2-924039-15-1

Acheter sur Le Pressier

C'est ben beau de chialer mais toi kess tu proposes?

Collectif

Quiconque a réfléchi sur l’état du monde, les pathologies sociales, devant une connaissance ou dans une discussion de groupe, s’est buté au moins une fois à cette question définitive destinée, paradoxalement, à clore la discussion. Par cette intervention, le balourd espoir du bourgeois est d’imposer le silence à son interlocuteur, stupéfait par l’ampleur des ressources qu’exigeraient les solutions à des problèmes qu’il n’a pas fini d’énoncer. Cet énoncé figé, il faut le décomposer pour le pénétrer ; mais on ne pénètre pas le néant, on s’y abîme.

Parution : 2016

38 pages
ISBN : 978-2-924039-13-7

Acheter sur Le Pressier