Collection Inauditus

L'Âne de Carpizan

Raymond Goulet

« Il a la honteuse maladie d’être allergique aux soutanes et aime bien donner du sabot dans le cul de tous les infortunés curés qui se hasardent à passer dans sa zone de visibilité. On a beau lui chanter que cela est vilain; il ne peut s’en empêcher... »


Ainsi se clôt cet objet littéraire insolite paru initialement en 1957 et
vendu sous le manteau à quelques rares initiés. Livre coup de poing, charge anticléricale, pamphlet ubuesque déjanté et surréaliste, L’Âne de Carpizan raconte l’étrange histoire de Célestin(e) Purée, évêque de Carpizan, transformé en évêquesse libidineuse par le docteur Fatimoff. Forte de sa condition, elle entreprend une traversée en bateau qui la mène vers plusieurs pays, qui sont autant d’occasions pour l’auteur Raymond Goulet de tourner en ridicule les travers du conservatisme de son époque et celui de ses contemporains.

Parution : 2019

231 pages

ISBN : 978-2-924039-21-2

Acheter sur Le Pressier

Nézon de Réal Benoît.

Contes illustrés par Jacques de Tonnancour

« Que faut-il donc retenir de la facture particulière de Nézon [paru initialement en 1945]?


Écrit de jeunesse, peaufiné à l’âge adulte, impérieusement d’avant-garde, vivement moderne.


Réal Benoit est un héraut dans son genre, l’un des premiers, sinon le premier, à insuffler au monde de l’édition (du Québec, bien entendu) cette manière de ressentir, de dire — une écriture à la fois classique, guillerette, raffinée, alerte, crue et, somme toute, très poétique. »


- Marie Desjardins, extrait de la préface.

Parution : 2015  [1945]

106 pages

ISBN : 978-2-924039-08-3

Acheter sur Le Pressier

Collection

Inauditus

Cette collection est entièrement dédiée à la réédition d’oeuvres méconnues ou inconnues de l’historiographie québécoise et qui partagent avec nous un même esprit incisif.

Les bijoux que nous vous présenterons partagent cet esprit autant composé de lumières, que d’insultes, de satires, de parodies, de caricatures, de détournements, d’indignation morale ou de grandeurs scatologiques. Il y a des ramifications qui ne s’inventent pas, des affinités entre les plumes et les époques, une diversité de styles qui culminent dans une même posture : un regard critique qui prend ses responsabilités poétiques au sérieux.

Plusieurs avant nous avaient choisi la fracture que nous revendiquons. Malheureusement, ils demeurent souvent inaudibles. Nous vous proposons à notre tour, du mieux que nous le pouvons, des titres qui témoignent de cette même posture à travers les âges et qui ont trouvé leur lieu d’expression au Québec.

La Bombe, revue satirique montréalaise

En 1909, quelques auteurs montréalais anonymes accompagnés de dessinateurs moins anonymes (Massicotte, Vézina et d’autres) lançaient La Bombe. Avant Dada et à l’aube de la création du journal Le Devoir, certains acteurs du milieu intellectuel canadien-français s’associaient pour convier le lectorat à une expérience politico-esthétique comparable à l’esprit iconoclaste et innovateur des revues modernes européennes de la même époque.

Personne n’est épargné par cette bombe dont le but avoué est de « corriger les moeurs en critiquant et en parodiant ironiquement le faux, le ridicule, les préjugés et les autres travers de nos contemporains ».

100 ans plus tard, Moult Éditions réédite ce journal dont l’esprit témoigne d’une pensée surprenante et authentique qui pénètre l’espace public et culturel québécois du début du XXe siècle. Ce genre de littérature corrosive montre qu’il existait – plus que ce qui est communément admis – une pensée critique et moderne au Québec au tournant du XXe siècle.

Parution : 2011 [1909]

144 pages
ISBN : 978-2-9809822-5-5

Acheter sur Le Pressier

Le Philtre bleu

Jean Féron

« Le froid, les douleurs cuisantes à leur col, dont la chair continuait de pétiller sous la chaleur du collier qui se refroidissait lentement, trop lentement, tout cela était encore peu de chose pour la curiosité et l’étonnement de MM. Godd, Hamm et Quik. Car ce qu’ils virent en pénétrant dans cette crypte, aux senteurs de chapelle mortuaire ou de sépulcre, les épouvanta à ce point que leurs dents, en s’entrechoquant, se brisèrent.

Que voyaient-ils ? »

Paru originellement en 1924 chez l’éditeur montréalais Édouard Garand, Le Philtre bleu est un texte de Jean Féron, pseudonyme de Joseph-Marc Octave Lebel, illustré par Albert Fournier. 

Un récit surprenant, aux accents ludiques et fantasmagoriques. Aux dires de certains, il contiendrait des lignes dignes des meilleures pages du marquis de Sade…

Parution : 2011 [1924]

126 pages
ISBN : 978-2-9809822-7-9

Épuisé

  • w-facebook
  • Instagram - Grey Circle